Le château de Mouthe

La demeure de Loïc le viking
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 la sellerie

Aller en bas 
AuteurMessage
lothilde

avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: la sellerie   Mar 24 Oct - 2:50

Lothilde songeuse traverse les écuries, entrouvre la porte de la sellerie, et ramasse au passage de longs fils tendus par les araignées qui visiblement ont installé leurs quartiers par ici. Cette nuit, bien calée dans ses oreillers, elle avait lu un livre très intéressant et s'était inquiétée de l'état du matériel du comte...Si il devait partir à la guerre tout devait être prêt....brrrrr! cette idée sournoise l'avait empêché de dormir.
"Biau Chevalier, noble, courtois et preux, si vous êtes en tournoi, que votre heaume et votre haubert soient fort et double; ayez bonne chausses d'acier à vos jambes et bonne épée à la ceinture. Ouvrez à votre cheval, par des coups redoublés, la route qu'il doit tenir, et que son poitrail soit garni de grelots ou de sonnettes bien rangées, car ces sonnettes éveillent merveilleusement bien le courage de celui qui le monte. Enfin, montrez vous le premier à la charge et le dernier à la retraite. Ayiez un bon cheval, léger à la course, facile à manier, et menez le continuellment. Que vos armes soient riches et belles; que votre lance, votre écu et votre cuirasse qu'on connoît (on mettoît dessus les armoiries), soient bien éprouvés; que votre cheval soit bien équipé de selle, de bride et de poitrail; que la trousse et la selle soit de même couleur que votre écu et la banderolle de votre lance. Ayez un roucin de bât pour porter une armure de rechange. Je vous dirai pourquoi je vous recommande toutes ces choses: C'est que si vous ne les avez pas préparées d'avance et mises en ordre, à la première injure qu'on vous fera, à la première guerre qui vous surviendra, vous serez obligé de les chercher avec précipitation, et les dames n'aiment point les galants qui ne sont pas toujours prêts à marcher aux guerres et aux tournois: elles veulent des gens empressés à saisir toutes les occasions de se faire honneur. "

" au travail " se dit-elle en retroussant ses manches. Chargée comme une mule, elle sortit une à une toutes les selles au milieu de la cour des écuries, s'installa par terre, assise en tailleur après avoir vérifié que personne ne pouvait la voir, et avec force crachats et à grand coup de chiffons de laine, remit un peu de lustre au harnachement. Puis elle nota sur une feuille de parchemin :
- une bride de poitrail
- deux étrivières à réparer
- repeindre les écus
- changer les grelots rouillés
- voir le forgeron pour réparer les étriers

Rassurée, elle roula le parchemin qu'elle glissa dans sa manche et repartit pour Pontarlier en passant par la cave drink1 parce qu'une journée de poussière, tout de même, ça désèche le gosier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lothilde

avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: la sellerie   Mar 24 Oct - 2:59




(hrp. Pauvres hommes....ça devait sérieusement esquinter les bijoux de famille...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
la sellerie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le château de Mouthe :: Le Château :: Les écuries-
Sauter vers: