Le château de Mouthe

La demeure de Loïc le viking
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le couloir de l'absynthe

Aller en bas 
AuteurMessage
Loicisdumb
grand petit comte
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Le couloir de l'absynthe   Dim 6 Aoû - 13:33

L'absynthe


Un peu de culture bande de moules!

C'est une plante aromatique bien connue depuis l'antiquité pour ses vertus médicinales. C'est à Couvet en Suisse, à une trentaine de kilomètres de Pontarlier qu'à la fin du XVIIIème siècle, on entend parler du remède de bonne-femme de la Mère HENRIOT utilisé par le Docteur ORDINAIRE pour soigner ses clients, et qui consistait en une distillation d'absinthe.
Le secret de fabrication de la Mère HENRIOT passe aux mains du Major DUBIED en 1797. Celui-ci exploite le procédé à Couvet à raison de 30 litres par jour, puis pour éviter les droits de douane vient s'installer à Pontarlier en 1805 Maison Bastide, Grande Rue, et là, dans ses laboratoires, la fabrication journalière s'élèvera progressivement des 30 litres primitifs à 25 000 litres en 1908.

En 1826, il existait à PONTARLIER quatre distilleries d'absinthe qui fabriquaient 100 000 litres par an. En 1913, elles étaient 22 auxquelles il faut ajouter 3 distilleries installées dans les environs de la ville. La production journalière est alors de 55 000 litres en 1833, et on expédie de l'absinthe dans le monde entier... même jusqu'en Chine. L'absinthe est de plus en plus appréciée par ses nombreux consommateurs. C'est un apéritif "du tonnerre", qui ne coûte que deux sous, et qui titrait, tenez-vous bien... entre 65 et 72 degrés.


Il faut préciser que l'absinthe, la plante que l'on cultivait tout autour de Pontarlier, jusqu'à Morteau et Levier était distillée avec de la graine d'anis vert cultivée en Espagne. Il est inutile de dire que chacun avait son emploi, soit dans les champs, soit dans les distilleries.

L'apéritif était servi d'une manière inattendue, et en plus, on pouvait le boire à l'oeil. Il suffisait de se pencher sur les berges, de remplir son verre, et de consommer. Les badauds et les pompiers trinquaient à qui mieux-mieux. On raconte que les soldats en garnison à Pontarlier buvaient à même leur casque, et la Fée Verte, c'est ainsi qu'on appelait l'absinthe à cette époque, avait coloré le Doubs au point que l'on retrouvait sa couleur jusqu'à la Source de la Loue, ce qui démontrait que la Loue était une résurgence du Doubs.

http://www.pontarlier-anis.com/fr/historique/

Dégustation:

Il se consomme de la manière suivante :

Remplir de glaçons le bocal de la fontaine à absinthe, couvrir d’eau.
Verser une dose d’apéritif aux extraits d’Absinthe.
Placer la cuillère en équilibre sur les rebords du verre.
Déposer entre un demi et un sucre et demi sur la cuillère.
Ouvrir délicatement le robinet afin de faire tomber au goutte à goutte l’eau sur le sucre (une goutte à la seconde).
Après dissolution du sucre, remuer légèrement à l’aide de la cuillère.
Votre apéritif est prêt à être consommé.
Le sucre exhalant les arômes d’absinthe, son dosage se fera selon le goût de chacun.

Toutefois pour que le mythe persiste et que la découverte reste intense, nous vous conseillons d’apprécier ce produit rare, lors de moments d’exception entre amis où le service au goutte à goutte à la fontaine décuple la convivialité. Santé !



http://www.pontarlier-anis.com/fr/degustation/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumabibi.forum2jeux.com
 
Le couloir de l'absynthe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monstre du couloir
» Couloir du 1er étage
» Couloir du 3ème étage
» Couloir du sous-sol
» Le couloir de l'inattendu (Pv)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le château de Mouthe :: Le Château :: Les caves du chateau :: le coin des spiritueux-
Sauter vers: