Le château de Mouthe

La demeure de Loïc le viking
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 les trucs cultissimes qu'il serait domage de ne pas garder

Aller en bas 
AuteurMessage
Loicisdumb
grand petit comte
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: les trucs cultissimes qu'il serait domage de ne pas garder   Jeu 16 Nov - 1:31

Eldorach, le 15/11 1454
topic [HRP] on s'amuse bien non?

Eldorach a écrit:
Il était une fois, une verte contrée, la Comté qui aurait bien aimé être franche, dans laquelle des petits hommes et des petites femmes aux pieds poilus vivaient dans la plus parfaite insouciante. Elle avait pourtant bien des soucis la Comté, avec son gros méchant déficit et ces vilains envoyés indépendantistes du Mondor (rien à voir avec le fromage). Et depuis quelques temps, depuis même longtemps, on se marrait plus trop dans nos tannières.

Et pourtant, ils étaient joyeux les Comtois. ils aimaient se battre, se disputer, boire des binouze et rire très fort. Un jour, un petit groupe de fouteurs de troubles décida qu'il était grand temps d'arrêter les conneries et qu'il fallait soigner la vilaine morosité qui règnait depuis trop longtemps. Alors, lorsqu'ils furent assez membrés (je veux dire par là qu'ils avaient de nombreux membres dans leur groupe biensûr), ils décidèrent de monter un plan démoniaque : attaquer la Savoie. Pourquoi la Savoie?

Ben parce que la Canquoillote c'est vraiment moins bon que la Tomme et que la Raclette, ou même la Fondue, et puis surtout que c'était pas trop loin. Il y avait la Bourgogne avec le vin et même le Beaujolais à Macon. Mais la Savoie c'était plus mieux.

Alors que les feuilles de l'automne tombaient en masse, les petits hommes et femmes de la Comté décidèrent de traverser monts et frontières pour aller piquer des thunes à la duchesse et faire une grande fête. Ils auraient bien aimé posté un message du style :

Nous sommes des terroristes Franc Comtois barbus et nous prenons votre ville en otage. Si dans les 2 jours nous n'avons pas obtenu les choses suivantes, nous mettons le feu à la mairie et pillons sans vergogne!

-Une Danse du ventre de la part du conseil
- Une mine de fer
- un bout de territoire pres de la frontiere
- un enclos isolé avec des vaches pourpres et blanches
-des tonneaux de binouses (un nombre exact ça le ferait encore mieux^^)
-une charette décapotable
-le droit de cuissage sur les terres de Savoie

Le plan était parfait! Malheureusement, Aristote eut vent de l'histoire, non pas parce qu'il regardait toujours par le petit trou des portes, mais parce que Judas lui a cafté qu'un petit groupe de Franc Comtois avait décidé de faire des misères à la Savoie. Alors pour donner une leçon à ces couillons de Comtois, Aristote enleva aux hommes la possibilité de se révolter en précisant :

"Tu ne te révolteras pas contre ton Comté prochain du SERG"

Ce fut le 11e commandement qu'il grava en toute hâte dans une meule de fromage. La pierre, c'est salissant de toute façon et puis s'est lourd à déplacer.

Du coup les petits Comtois, ils se trouvèrent fort dépourvu lorsque leurs plans furent révélés sur la place publique. Les gens les accusaient en disant des gros mots : "sale indépendantiste!" Les Comtois qui ne savait pas qu'on "va chéledentiste" comprenait pas bien les histoires qui trainaient dans la tête de tout le monde, mais ils rigolaient bien et c'était une victoire.

Comme il n'ya avait pas eu mort d'homme et que c'était la fête Aristote était content et il se dit que ma foi, ils étaient quand même bien sympas les Comtois et que la prochaine fois peut-être qui leur laisserait un morceau de Berry ou de Baden, un petit geste quoi... pas vrai Aristote?


Bien sûr c'est une histoire, et comme vous le savez tous les Comtes ne sont que des affabulations d'esprits malades ou imbibés... Very Happy

_________________
Loïc le viking, baron de Mouthe, comte de Sochaux,
....maitre des lieux....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumabibi.forum2jeux.com
Loicisdumb
grand petit comte
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: les trucs cultissimes qu'il serait domage de ne pas garder   Jeu 16 Nov - 1:47

Loïcisdumb, Lothilde et Gundard le 11/11/1454
topic Bilan Du Maire, halle de Pontarlier

loicisdumb a écrit:
Un vieux pigeon franc-comtois, décolla d'un endroit qui n'était pas la Franche-comté. Il fut un peu perdu au départ, et le froid commençait à faire son effet alors que ses vielles ailes le portaient de plus en plus difficilement.
Il erra un petit moment, partant dans de mauvaises directions, avant de se rendre compte que ce qu'il voyait en bas n'était autre que le rhône.
Il fit alors demi-tour retrouva ses sens premiers....


Ha, le nord est par là, se dit il, et ça là bas, ça doit être le jura.

Le pigeon retraversa alors différents paysages de france avant d'entrer dans l'espace aérien impérial. Il était tard et le temps était instable à cette époque de l'année. Le vieux pigeon ne vit pas arriver sur lui cet énorme nuage noir venu de l'Est, et malheureusement pour lui, il se retrouva prit au beau milieu d'une tempête de grêle.
Zigzaguant entre les grêlons meurtriers avec pour seul but d'apporter son message, il ne pu éviter que 1 ou 2 grêlons ne tombe sur ses ailes. Il perdit alors dangereusement de l'altitude. Son altimètre s'affolait alors que le pauvre volatile tentait tant bien que mal de redresser son assiette.


Mayday, mayday pensa t'il en repensant à ce joli pigeon femelle venue tout droit d'Angleterre qu’il avait rencontré il y a de ça quelques mois.

Alors que le décor tournait autour de lui, il pouvait voir un très joli château s'approcher de lui à toute vitesse. L'altitude baissant, il perdit quelques morceaux de givre accroché au bout de ses ailes... Le pigeon se sentit alors plus léger.


Procédure d'urgence n°12, pensa t'il, lâchons du lest.

Le pigeon entreprit alors de lâcher du lest par son arrière train, et il pu enfin redresser sa chute juste à temps pour éviter de s'encastrer dans la tour de guet du château de Saint-laurent-en-grandvaux.

Le petit volatile se remit de ses peurs doucement...


C'était moins une cette fois! Comme quoi, y a pas que la jeunesse, l'expérience des vieux paye aussi…. Saint Laurent, je ne suis plus très loin. Heuuu, je vais où déjà, ha oui, Pontarlier!

Le pigeon continua son chemin tranquillement si bien que, au petit matin, il pu se fier à son odorat pour se guider aux odeurs de bières et de poissons émanant de la ville de Pontarlier.

Repérant, la mairie, il s'y dirigea, et entra par la fenêtre pour tenter un atterrissage en glisse sur le bureau du maire. Malheureusement pour lui, son train d'atterrissage qui n'était plus de première jeunesse plia au contact avec le bureau, et le pauvre pigeon termina sa course sur le dos, les pattes en l'air. Mais le message, toujours accroché à sa patte gauche était arrivé en entier.


Encore un message extrêmement important du comte de Sochaux délivré en temps et en heure, pensa t'il, Mission accomplie.

Le message disait ceci:

Citation :
Toutes mes félicitations cher Gundard, et bonne chance pour les elections, j'espère être rentré à temps pour pouvoir voter pour toi.

Loïc le viking

Lothilde a écrit:
Lothilde s'était réveillée très tôt et d'assez méchante humeur, il faut bien le dire. Arrivée tard dans la nuit, après un voyage éprouvant, elle avait fini par trouver une petite chambre assez malpropre dans une auberge bourguignonne. Et ce matin, elle allait devoir plaider sa cause au tribunal, accusée de s'être déplacée "en lance" avec ses compagnons....Elle ne l'avait fait que mue par le souci de protéger ses amis, et en souvenir de la sauvage agression dont avait été victime son cher général...et de cette harpie déchainée venue de Germanie, qui avait bien failli le faire passer de vie à trépas...
C'est donc d'assez mauvais poil que ce matin, elle arpentait le sol de sa chambre, en répétant tout haut sa plaidoierie.
...Et soudain, surprise ! la fenêtre d'en face venait de s'ouvrir sur...le comte Loïcisdumb ! elle n'en revenait pas ! Elle traversa la pièce comme une furie et s'accrocha désespèrément au vantail qui refusait de s'ouvrir
et lorsqu'enfin, apès s'être violemment tordu un doigt dans la poignée elle réussit à ouvrir la fenêtre, elle eut juste le temps de hèler le comte


"Loïiiiiiic ! mais qu'est ce que tu fais ici ! attends-moi avant de lancer ton vieux pigeon déplumé ! Il va où ? à Pontarlier ? j'arrive !!! "

Elle dévalla les escaliers branlants quatre à quatre, traversa la ruelle au péril de sa vie en se frayant un passage au milieu d'un troupeau de cochons peu affables fit irruption au milieu de la chambre du comte un peu abasourdi, lui piqua au passage une plume d'oie et un petit morceau de parchemin et se mit à griffoner elle aussi un message

"mon cher Gundard ! Je te félicite pour tout le travail que tu as accompli pour notre village et je prie très fort Aristote pour que tous les pontissaliens, comme je le ferai si j'arrive à temps, te choisissent à nouveau comme maire. Si tu rencontres Rubella, dis lui que je pense très fort à elle. Lothilde."

Elle regarda le comte avec un sourire satisfait, tentant par le regard de s'excuser pour son audace..Mais elle le connaissait bien. Elle avait même osé dire un jour qu'il était "tout mimi" et il ne s'était pas offusqué de cette familiarité.


"voilà...J'ai terminé. Il n'est pas un peu vieux, ton volatile ? il n'a plus beaucoup de plumes, dis-donc...Tiens-le, j'accorche mon message. Voilà ! et vogue la galère !"


Elle regarda la bête déplumée prendre son envol
"c'est pas gagné.." se dit-elle puis prenant le comte par le bras, elle l'entraîna vers la porte

"viens...Allons boire un peu de ce vin de Bourgogne dont on dit le plus grand bien...Je vais en avoir besoin "

gundard a écrit:
Gundard vi arrivé un Pigeon un peu bizarre il faut l'avoué, le pigeon volait aussi droit que le pére Eldo se déplaceait aprés une soirée passé en taverne avec Rako et les autres.

Gundard débarassa son bureau vu l'arrivée chaotique du pigeon, il récupera les deux messages et souria un air tout de même inquiet en lisant la situation dans laquelle s'etait encore mise Lothilde.


Et bien merci à vous mes amis de votre soutien et j'espere à bientôt.

_________________
Loïc le viking, baron de Mouthe, comte de Sochaux,
....maitre des lieux....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumabibi.forum2jeux.com
Loicisdumb
grand petit comte
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: les trucs cultissimes qu'il serait domage de ne pas garder   Jeu 16 Nov - 1:49

l'enfant au protrait, le 15/11/1454
Topic LOI MARTIALE, gargote savoyarde

l'enfant au portrait de L a écrit:
Plusieurs centaines de kilomètres plus loin, au château de Mouthe en Franche-comté, un enfant de 3 ans se dirigeait vers le pigeonnier de la tour Est du château qui surplombait 300 mètres d'une falaise abrupte.

L'enfant était sale et très peu vêtu pour son âge et par ce froid, et il traînait derrière lui, un filet contenant une bonne dizaine d'oranges.

A l'intérieur du vieux pigeonnier délabré, des pigeons étaient là, à se reposer entre 2 missions de correspondances; missions qui étaient beaucoup plus nombreuses ces derniers jours. L'endroit, recouvert de déjections d'oiseaux, était d'une saleté rarement vue ailleurs.
L'enfant abandonna un moment son filet d'oranges et tenta tant bien que mal d'attraper un des volatiles. Après une bonne demi heure de poursuite acharnée, l'enfant avait une déjection de pigeon sur la joue, et une autre dans l'oeil gauche, mais bien sur, aucun pigeon ne s'était laissé attrapé, à sa grande déception.

C'est alors qu'il aperçu un vieux pigeon fatigué posé au sol dans un coin.... une de ses pattes était visiblement mal en point et le pauvre volatile avait un sacré nombre d'heures de vol à son actif... En fait, il revenait juste d'un dangereux périple en bourgogne et ne désirait qu'un peu de repos.
Le gamin l'attrapa sans difficultés et lui dit:


Bonjour petit pigeon, tu vas apporter un message à mon tonton Dwiral.

Le gamin, répéta les gestes qu'il avait déjà vu faire par son tonton Loïc. Il prit un bout de papier sur lequel était écrit "Kouraj Tonton douiRale" et l'attacha à la patte du pauvre pigeon. Ensuite, il lui attacha concensieusement l'autre patte au filet d'oranges. Il relacha alors l'oiseau et cria en levant les bras au ciel:
Allez, vole petit oiseau! Apporte ça à tonton Dwiral en Savoie!

Bien entendu, l'oiseau avait beau se débattre, le filet d'oranges de bougeait pas d'un poil. Le gamin prit alors le pigeon et le filet dans ses bras et transporta tant bien que mal le tout vers l'ouverture donnant vers le ciel comtois. Il jeta alors le filet d'orange vers l'extérieur, et le pauvre pigeon n'eu pas d'autre choix que de "suivre" sa cargaison. Le gamin, lui, était ravi de sa bonne action.

Et voilàààà, fit le gamin en se frottant les mains, j'espère que tonton Dwiral il va les aimer les oranges.

Mais Dwiral ne reçu jamais le message, ni les oranges.

_________________
Loïc le viking, baron de Mouthe, comte de Sochaux,
....maitre des lieux....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumabibi.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les trucs cultissimes qu'il serait domage de ne pas garder   

Revenir en haut Aller en bas
 
les trucs cultissimes qu'il serait domage de ne pas garder
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les trucs les plus traumatisant de votre vie !
» Une reconversion?, des trucs d'autodefense ?
» Martelly serait-il , lui aussi , un repris de justice ?
» Trucs de grand mére..
» Trucs et astuces pour gagner de l'argent facilement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le château de Mouthe :: Le Château :: les pièces à bordel du Comte :: Archives-
Sauter vers: