Le château de Mouthe

La demeure de Loïc le viking
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [RP] taverne du peuple

Aller en bas 
AuteurMessage
kissme

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: [RP] taverne du peuple   Mer 16 Avr - 1:25

Dwiral

[Totalement HRP... Mais ***bidule*** ne m'en voudra pas... ]
Info a tous: Ce Rp est un Rp en petit comité. cela veut dire que les post indesirables se feront supprimés. ***Bidule*** est bien entendu prevenu.
cependant, si vous voulez participer a ce RP, demandez a Lothilde ou a Moi.
Cordialement,
LJD Dwi..
[fin du totalement HRP... mais ***Bidule*** ne m'en voudra pas...]

la nuit venait de s'abbattre sur Pontarlier. Alors que la plupart de la populace se couchait, un homme marchait rue Rougail, tournant vers la place du Village, il la traversa rapidement et atteigna la rue Sandyparis.
des bruits de chopines s'entrechoquant se faisait entendre dans toutes la rue.
devant une echope, un homme vomissait la bouche grande ouverte sur le sol.



HAAAA ça mon gars, quand on tient pas la Binouse... on ne vient pas a la Taverne du Peuple.
c'est pas pour les jouvanceaux ici! Aristote lui meme n'oserait pas venir. Retournes donc dans les jupons de ta mere lui teter le sein.
Un jour peut etre, auras tu assez de poils au mentons et sous les bras pour venir boire un verre ici.
lança le marcheur nocturne en direction du vomisseur.

une longue affiche couvrait le mur de l'echoppe.

c'etait bien ça, la fameuse taverne du village..

A la taverne du Peuple. le repere des véritables Pontissaoulards. Ceux qui savent pourquoi ils s'appellent comme cela, Ceux qui ont vecu la guerre entre les poilues et les imberbes, Ceux qui ont vecu la Syphilis pour Sandyparis.

retirant sa capuche, l'homme decouvrit son visage. c'etait Dwi. il sentait un peu beaucoup l'alcool. et il etait sur que Lothilde allait lui dire qu'il sentait aussi les pieds. qu'importe, il devait entretenir sa boullasse. poussant la porte, il jetta un regard a un autre homme, la tete dans l'abreuvoir a cheveaux..


c'est toi Doko??! tu prend un Bain?!
... ce n'etait pas le patron. Qu'importe.
entrant, il salua l'assistante. Derriere le comptoir, Doko servait les chopines.

HOPP PATRON... TOURNEE GENERALE!!
-----------------------------------------------------------------------------------------------
Lothilde

Avachie dans un coin de la taverne, Lothilde tournait le dos à la porte quand celle ci s'ouvrit avec fracas laissant entrer en même temps qu'un air glacial des effluves de chausses aromatisées à la cancoillotte

DWIIII !!!! *hips* ça pouiiiiiir !!! Je sais que c'est toi !!!! Ah ça y est ! J'te vois en double, et j'crois bien que j'te sens en double aussi ! nom d'Aristote *hips* ça f'sait longtemps que j'tavais pas senti puer autant ! Viens noyer mon chagrin avec moi dans ce p'tit coin attends, je te fais une place par terre à côté de moi..Rhooo ! n'en profite pas pour regarder sous mon jupon, hein !
Allezzz ! BUVONS AU GENERAAAAAAL !!! DOKO !!!! DE LA FEND LA TETE !!!

------------------------------------------------------------------------------------------------
Dwiral

a sa demande de tournée générale un cri de joie se fit entendre.. OUAIIIIII criait en coeur les Pontissaoulards.
une forte odeur de Binouse, de viande, de vomi et meme de Sueur s'accrocha au nez de Dwi.


Nom d'Arisote, ça fait du bien quand est chez soit!!

Citation :
DWIIIII
Une voix completement alcoolisé se fit entendre.

Nom d'aristote, j'espere que ce n'est pas encore une des ces filles de joie d'hier au soir. Torhcé comme elles etaient, elles m'ont limite arrché mes vetements. il jetta un regard dans un coin de la Salle, et vit une forme par terre.
rien qu'a la grosseur de la chopine, il reconnut Lothilde, avachie comme un pochtron de pretre apres qu'il se soit enfilé son vin de messe.


LOTHILDEEEE Sacré nom de nom. tu bois sans moi, vielle barrique de vinnasse. Payes moi donc a boire.
HEIN?? de quoi ton Jupon??!!
ooo que nom, je ne regarderai pas dessous.. j'ai vu assez d'horreur lorsque j'etais dans les geoles des bouffeurs de tome de Savoie.

s'approchant difficilement de la gouverneur militaire alcoolisé, Dwi poussa plus ou moins les hommes pleins comme des tonneaux de vin jaunes.
Posant ses fesses a cotés de celle de Lothilde, il se prit une chopine de Fend la tete au passage.


Comme tu l'as dis ma Lothilde...

BUVONS A LA SANTE DU GENERAL!!!! BOURRONS NOUS LA MOUILLE A SA MEMOIRE....
---------------------------------------------------------------
Maeliane

Maeliane au fond de la salle travaillait sur le bout de la table et un verre de cidre a la main. Elle stopa tout a l'entrée fracassante de son ami Dwiral. Elle le retrouva discutant avec Lothilde.

Et bien les amis j'arrete un peu la paperasse de l'université, on se fait une tournée chacun et quand on sera bien on fait une course jusqu'au lac en sous vetement

Le perdant va a l'eglise dimanche en tenue d'Eve et d'Adam
---------------------------------------------------------------
Kiss

Kiss s'ennuyait à mort à Pontar depuis quelques temps. Tournant en rond dans son échoppe, faisant des petits travaux par ci par là, s'occuppant de ses deux diablotins, elle était rendu à bout. Elle cogna le poing sur la table, sorta et amena les enfants chez la nourisse. Elle se ballada dans les rues du village. Ses pieds la guidèrent machinalement à la taverne du peuple. Tant de souvenirs dans cette taverne. Elle poussa doucement la porte et balaya du regard l'endroit. Elle vit Dwi, Loth et Mae dans le coin et alla les rejoindre.

Que faites vous bande d'ivrognes???? depuis quand on ne m'attend pas pour boire????
-----------------------------------------------------------------------------------------------
Lothilde

Braillant à tue-tête, un bras passé autour du cou de Dwiralounet , l'autre brandissant sa choppe

ELLE SONT DES NÔ-ÔTREUUU !
ELLES ZONT BU LEUR VERRE COMME LES ZAU-AU-TRES !!

COUCOU *hips* LES FILLES !!!
---------------------------------------------------------------
Petgaz

Petgaz était revenu à Pontarlier et n'avait eu l'occasion que de croiser Loïc et Kiss en taverne, lors d'une scène de ménage mémorable... Il était peiné de toujours trouver la taverne du peuple vide, sans même Doko pour faire le service... Un soir qu'il rentrait de sa ballade nocture, il entendit des cris venant de la rue Sandyparis. La rue Sandyparis... c'était le meilleur endroit pour le repère des Pontissoulards. Plutôt la syphilis que Sandyparis. Le Boiteux riait tout seul quand il vit qu'il était arrivé devant la porte de la taverne. Il poussa la porte et vit qui était là... Il y avait Lothilde complètement cuite, Kiss pas encore entamé, une femme qu'il ne connaissait pas et on pouvait sentir l'odeur du Dwiral...
Petgaz les regarda tous et afficha un large sourire avant de crier :


BANDE DE RUTUJUS !
On peut dire que c't'ambiance m'a manqué !

Le Boiteux les rejoint dans le coin et cala sa canne contre le mur. Il était heureux de les revoir, et pressé de revivre de nouvelles aventures avec.

Euh, depuis le temps que vous m'avez pas vu ? Vous allez quand même pas me faire payer la Fend la tête hein ? Allez mesdemoiselles, si cela ne vous suffit pas je vous montrerai ma toison soyeuse qui vous a tant manqué.
---------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kissme

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: [RP] taverne du peuple   Mer 16 Avr - 1:29

Doko

Doko tel un faucon , était en poste derrière son comptoir pour guetter les clients qui rentrés dans la taverne.
Doko différencié les clients en plusieurs catégories mais ces préférés étaient ces jeunes bourgoies qui venaient pécher les plaisirs de la vie.
Comme tous les soirs ils bravaient l'interdit familiale pour venir s'encanailler dans cette taverne à la réputation sulfureuse ou les filles de mauvaises vies,les pires roublard que pouvez compter la ville,des prêtres défroqué parfois et tant d'autres personnes pour le moins recommandable avaient élu domicileGénéralement ce type de clientèle dépensait sans compter et les serveuses de la taverne du peuple avaient des arguments très convainquant pour aidez les clients à ne pas être avare sur leurs dépenses.

Mais il y avait aussi les habitués comme les vieux Pontissaoulards.
Doko qui était rentré depuis peu de temps avec sa capitaine Lothilde qui déjà était dans un fort belle état, regarda son tavernier rentré.
Il cria au nouvelle arrivant


Dwi mon frère!Foutre dieu je suis content de te revoir!
Tu a arrête de fréquenté les bordels pour passer un peu de temps avec nous je vois!


Au même moment il entendis Lothilde crié de plus belle pour réclamer ce doux breuvage qu'était le fend la tête

Doko sortit un tonneau de sous le comptoir et le passa à Dwiral


Tiens l'ami pour toi et Lolo,ne bois pas tout en chemin

Et maintenant ça fut au tour de Kissme de faire une entrée fracassante.
C'était vraiment une belle soirée se soir.
Et là Petgaz apparut, Doko sortit directement de son comptoir pour aller le saluer[/i}

Petgaz!
Dans mes bras vieux frère !
Nom d'une petite catin ça fait vraiment du bien de te revoir!C'était quand la dernière fois que ont c'est vus l'ami?



[i]Doko se tourna alors brusquement vers une de ces serveuses


Natacha ma belle! Sert une tournée général en l'honneur de notre invité.
---------------------------------------------------------------
Lothilde

VOUIIII ! Uuune tournée ggggénérale ! Viens mon près d'nous, mon Petgazounet !! Tu nous as manqué ! GROUDEDIOU !!! Tu t'es encore fait pousser des poils !!! Regardez, Dwi ! Doko ! ils dépassent même en dessous de ses braies ! ils sortent sous sa chemise ! ça c'est un homme ! ça s'arrose !

NATACHAAAA !!! A BOUARE POUR LES HOMMES !!!!
et pour moua !! On va danser !!!! allez venez !! Attendez, faut qu'j'enlève ces trucs moches. Des chausses, y z'appellent ça ! moi j'dis des cochonneries qui puent. Celles de Dwiral parce qu'il y peut rien, il a les pieds qui sentent la tome de Savoie naturellement...Oui, parfaitement ! na-tu-rell-ement ! et les autres...ben elles traînent dans les bouses de vaches *hips*

Visant la fenêtre entrouverte, elle lança de toutes ses forces la première chausse qui s'aplatit sur la figure de la pauvre Natacha pourtant habituée à l'esquive mais pas cette fois...la seconde chausse termina sa trajectoire dans le lustre où grésillaient les bougies et où se mit à grésiller aussi la semelle crottée de ladite chausse..
Lothilde n'eut pas un regard de pitié pour ces attributs. Accrochée d'une main au bras de Dwiral et de l'autre à celui de Petgaz, elle essayait de retrouver un équilibre approximatif pour se lever en continuant de beugler


...Z ONT BU LEUR VERRES COMME LES ZAU -AU- TRES !
---------------------------------------------------------------
Petgaz

Petgaz n'eut même pas le temps de réagir que Doko était déjà dans ses bras. Il lui donna une grande tape amicale, l'une de celles qui vous réveillerait un mort !

Bah on s'est plus vu depuis que j'suis parti vieux bougre ! Et j'peux pas dire que j'suis mécontent d'voir ta tronche !

Petgaz était heureux, il s'approcha de la table de ses amis quand une folle envie de danser prit Lothilde et le poilu se retrouva avec la femme au bras.

Calme tes ardeurs Lothilde, je suis marié ! J'sais bien que ma voluptueuse toison t'as manqué mais c'est pas une raison ! Mais bon, si faut danser, on va danser ! Et si faut faire comme toi, alors faisons !

Petgaz défit ses lacets et lança ses chausses à travers la taverne. La première finit d'assomer un poivreau, la deuxième atterit dans le décors !

Allons danser !
---------------------------------------------------------------
Chopine

Une femme venait d'arriver à Pontarlier. Elle venait dans ce village dans un but précis, rencontrer son peut-être frère. Un homme lui avait indiqué la route à prendre pour si rendre et à quel endroit aller pour avoir les informations qu'elle cherchait. Tout était noté sur un bout de parchemin. Partir vers Dole, pour ensuite aller jusqu'à Pontarlier, rendu à Pontarlier, c'est Boulevard Gizmo, tourner à droite sur l'avenue Lothilde, Tourner à gauche sur l'avenue Lanfeustdetroygotfer, tourner à droite sur la rue Sandyparis, taverne du peuple, parler au tavernier et demander Dwiral. La jeune femme était épuisée après ces trois longs jours de marche mais c'était pour une bonne cause. Arrivée enfin a la taverne du peuple, Chopine souffla un bon coup pour se donner du courage et pénétra dans la taverve. Une forte odeur d'alcool, de vomit et de pieds lui monta au nez, qu'elle frotta vivment pour lui enlever cette odeur qui innondait ses narines. Elle avança timidement vers le tavernier et lui demanda.

euh s'cusez m'sire, vous c'nnaissez un certain Dwiral?
---------------------------------------------------------------
Doko

Doko qui aidait la pauvre Natacha à se remettre de la chausse qu'elle c'était pris en pleine figure ne remarqua pas le femme entrée.
Quand la femme s'approcha de lui et l'interpella, Doko sursauta et fit un grand sourire à la dame


Houla ma petite dame vous m'avez surpris!
Pourtant je remarque toujours les jolies femmes rentré dans ma taverne
Dit il d'un ton un peu éméché

Heu donc...vous cherchez qui vous avez dit?
Dwiral?
Ho vous pouvez pas le louper pour sûr


Doko montra Lothilde et parla en même temps à la dame
Vous voyez la dame qui tiens un homme dans chaque bras?
Hé bas le gaillard que vous cherchez c'est l'homme le moins poilus des deux et celui qui accesoirement porte encore des chausses

---------------------------------------------------------------
Chopine

Houla ma petite dame vous m'avez surpris!
Pourtant je remarque toujours les jolies femmes rentré dans ma taverne


La jeune femme se mit à rougir, baissa la tête et mordilla légèrement sa lèvre inférieur par nervosité.

Heu donc...vous cherchez qui vous avez dit?
Dwiral?


Chopine fit un signe positif de la tête

Ho vous pouvez pas le louper pour sûr

Elle tourna la tête et regarda en direction des trois personnes

Vous voyez la dame qui tiens un homme dans chaque bras?
Hé bas le gaillard que vous cherchez c'est l'homme le moins poilus des deux et celui qui accesoirement porte encore des chausses


M'rci bien m'ssire, c'est très gentil de vot' part.

Chopine avança lentement vers Dwiral, très intimidé, même par moment on aurait pu jurer qu'elle reculait pour mieux avancer ensuite. Plus elle avançait, plus ses joues devenaient rouges.

Arrivée près des trois personnes. Elle toussota pour éclaircir sa voix et dit d'un ton faible et tremblant


b'soir m'ssire, c'est vous, heu, toi Dwiral? je suis Chopine, je vous, t'ai écris il y a quelques temps. Je sais pas si tu te souviens?

Chopine tremblait de plus en plus attendant la réponse de Dwiral
---------------------------------------------------------------
Kiss

Kiss alla s'assoir et posa ses pieds sur le coin d'une table. Elle se calla sur sa chaise, choppe en main.

Comment mes pieds sentent mauvais???? je suis noble moi, donc je sens bon!

Elle avait un large sourire et regardait les trois hurluberlus qui se tenaient l'un à l'autre. On ne savait pas trop s'ils dansaient ou s'ils chambranlaient sous l'effet de la fend-la-tête mais bon, le spectacle en vallait le déplacement. Kiss vit une femme dame entrer dans la taverne et aller parler au tavernier. Une petite nouvelle dans le village pensa t-elle. Elle fixa la femme qui s'avançait vers les trois joyeux personnages, en se demandant c'est moi ou on dirait qu'elle recule par moment? oula, si elle continue à rougir, elle va exploser la pauvre! se dit-elle intérieurement. Kiss ne comprit pas ce que la dame dit, sa voix était tellement faible et tremblante, même pas certaine que Dwiral ou un des deux autres avait comprit ce qu'elle marmonait. Kiss resta là, bien callée sur sa chaise, buvant le meilleur des breuvages, regardant la scène en rigolant.
---------------------------------------------------------------
Dwiral

la tête commençait a lui tourner. il entendait Doko et la boule de poil Humaine lui parler.

DOOOOO*Hippssssss**KOOOOO Nom d'un Imberbe avec du poil au menton! c'etait bien toi dans l'abreuvoir entrain de decuver comme un cochon qu'on aller egorger??!
alors que Lothilde lui faisait tourner la tete, Dwi fit un rapide coucou a Son patron.

Alors Patron, la boite tourn*HIPSSS** bien?! je suis un sacré foutu *HIPPSSS* de tavernier moi?! les donzelles sont ravis de venir ici!!
j'ai meme ramener de la clientele du bordel Salace! **BEURRPPPP**

d'un enorme rot, il finit sa phrase, un sourire bete sur le visage car le Pontisaoulard etait fiere de sa voix d'homme!
jettant un regard a Petgaz,il lui montrasa toison qui commençait a se faire belle!


Regardes bien Vieux freres, je commence a etre un Poilu parmis les poilus!!
bon bien sur, Dwi n'en etait pas encore au point de Petgaz.. a savoir des poils jusqu'au oreilles et sur les yeux, enfin du moins, vu l'etat alcoolique de Dwi, c'est ce qu'il voyait.

Nom d'un petit Christos tout nue dans l'escalier, Lothilde, tu en a bouffer de la viande!! t'es muscles ferait peur a l'armée savoyarde a eux tous seuls! serres moi moins fort, tu vas m'ettouf**Hipsss** a force!

une femme venait d'arriver devant lui. il ne la reconnaissait pas vraiment. sans doute une gourgandine que Dwi avait tronché un soir de débauche dans le bordel Salace.

Hein?? Chopine??! heu.. bvoui.. je veux bien une chopine de Binouse ma belle! fit le Pontissalien, une belle odeur de vinasse lui sortant de la bouche.


BOUARRRKKKKKKKKKK BEURP BEURP BEURP..... BOUARLLLKKKKKKK HGIHGIJGGGOGOGOGOGOBOUARRRRRJJJPPP

Lothilde le lacha aussitot.
un enorme liquide Jaune sortit de la bouche de Dwi... sans doute avait il trop tourné, au point que toute sa consommation d'alcool, ressortit sur la demoiselle......
S'ecroulant a terre, il jetta un regard alcoolique a la demoiselle


Veuilll**BEURPPP** m'excuxer..
humm.. chopine, Chopine C'est ça votre Nom??!**HIPSSS***
humm? je crois avoir reçu une missive d'une femme **HIPSSS** me disant que c'etait ma Soeur..
j'espere que c'est pas vous
---------------------------------------------------------------
Chopine

La jeune dame reçu ce liquide jaunâtre sur elle, ce qui la fit s'écrouler au sol, plancher devenu aussi glissant que le lac gelé. Elle resta là par terre, bouchée de ce qui venait de se passer.

Veuilll**BEURPPP** m'excuxer..
humm.. chopine, Chopine C'est ça votre Nom??!**HIPSSS***
humm? je crois avoir reçu une missive d'une femme **HIPSSS** me disant que c'etait ma Soeur..
j'espere que c'est pas vous

Chopine signe un signe positif de la tête, n'arrivant plus à parler, restant figée au sol, vomit dégoulinant partout.
---------------------------------------------------------------
Dwiral

il regardait le signe de la tête. etait ce un oui.. ou un Non??! il en comprenait pas vraiment. il avait juste envie de boire...

DOKOOOOOOOO...... RAMENES NOUS A BOIRE POUR LA CHOPINE ET MOI...


cria le tavernier alors que la salle rigolait de ses deboires. il tourna la tete rapidement, un lacha un dernier trait de vomis sur le sol..

breuk beurk.. pfff.. ça fera au moins a manger pour les rats....
pensa alors Dwi, en regardant le liquide qu'il venait de sortir de son corps..

**HIPPSSS**** Nom d'un petit bonhomme.. j'ai mangé ça moi??! Nom d'une Pipe de Saint claude, je m'en souviens meme pas.
---------------------------------------------------------------
Chopine

Chopine eu un haut le coeur en voyant Dwiral revomir juste à côté d'elle. La jeune femme essaya de se retenir mais n'y arriva tout simplement pas, elle se leva d'un bond et partie en courant à l'extérieur glissant d'un coté à l'autre sur le liquide jaune par terre, main sur la bouche. Enfin arrivée à l'extérieur, elle vomissa dans le premier tonneau vide qu'elle vit. Après s'être soulagée, Chopine rentra dans la taverne et alla près du tavernier, les bras relevés, tentant de pas en mettre partout.

heu, x'cusez m'ssire mais vous aurez pas un linge ou autre chose que je puisse me n'ttoyer un peu?
---------------------------------------------------------------
Petgaz

Petgaz avait observé la scène d'un drôle d'oeil. Une jeune fille très charmante se présentait devant Dwiral s'en aucun dégoût apparent. Pourtant il parait de loin le bougre, ces poils volumineux mais point soyeux comme ceux du maître, cette odeur de pied à en tuer un mort une deuxième fois... Le poilu se pencha vers son ami et lui dit :

T'as une touche là...
BOUARRRKKKKKKKKKK BEURP BEURP BEURP..... BOUARLLLKKKKKKK HGIHGIJGGGOGOGOGOGOBOUARRRRRJJJPPP

Euh... t'avais...


Le Boiteux resta sans voix, s'attendant à ce que la jeune femme tourne les talons avant d'avoir laissé l'empreinte des ses jolies mimines sur la joue du beurré. Mais non elle ne se dégonfla pas et suivit même Dwiral pour aller boire un coup et faire plus amples connaissances... Elle devait être aveugle,... ou débile plutôt, Petgaz les vit s'éloigner et ne réagit qu'après.

'Scusez ma p'tite dame mais j'vous l'empreinte deux minutes... J'vais vous le rendre plus frais avec les idées plus fraîches.

DOOOOOOOKOOOOOOOO !


Le poilu prit la direction de l'abreuvoir tout en traînant Dwiral qui tentait vainement de se débattre. Il faut dire que la capacité à réagir se fait plus difficile au delà de trois grammes... Arrivé devant l'eau salit par la crasse, un peu de vomi et de nourriture, Petgaz prit la tête de Dwiral entre ses mains et la plongea dans l'eau. Tout en le maintenant Petgaz criait à l'intention du tavernier :

DOKO J'AI BESOIN D'AIDE !
C'est qu'il se débat le bougre...

---------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kissme

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: [RP] taverne du peuple   Mer 16 Avr - 1:31

Doko

Après avoir indiqué à la dame ou se trouvé l'homme qu'elle cherché,Doko se retourna vers Natacha

Tu vois Natacha ma belle, le femmes de bonnes vertus fréquente encore mon établissement.
Il ne sera pas dit que la taverne du peuple soit la nouvelle Babylone sur terre!
Et qu'il n'en déplaise à ces pisses vinaigres d'ecclésiastiques car...


Avant de terminer sa phrase ,Doko fut interrompu par le bruit roque de dwiral qui montré son plus charmant signe d'affection à l'invitée.
En mettant ça main sur le tête ,Doko soupira


Et défection...

Il alla commencé à gueuler quand il vit la dame parti précipitamment.
Mais quelques secondes plus tard là voila qui revenait et en plus elle n'était pas colère!
Fichtre cette femme devait avoir un mental d'acier pour garder une telle prestance dans un état pareil.
Quand Doko entendit la question il sortit une serviette à peu près propre et la donna à la dame


Houla ma dame on peut dire que vous avez choisi le bon moment pour rencontré Dwiral...
Heu de plus de l'eau est à votre disposition dans la salle au fond de ma taverne pour vous laver
N'hésitez pas à me demander quelque chose si vous avez besoins


Aussitôt fini, Doko se dirigea alors vers Petgaz qui traîné Dwiral vers son petit bain quotidien.
Il cria à la direction du poilu



J'arrive Petgaz on ne sera pas trop de deux pour lui faire prendre un petit bain ce bougre de dwiral...

Arrivé à l'abreuvoir ,Doko fit un sourire à Dwi

Tu va adoré l'eau mon Dwiral ,je te le promet! Dit il en ricanant

Allé Petgaz tu est près pour lui aidé à faire le grand plongeon?
---------------------------------------------------------------
Chopine

Houla ma dame on peut dire que vous avez choisi le bon moment pour rencontré Dwiral...
Heu de plus de l'eau est à votre disposition dans la salle au fond de ma taverne pour vous laver
N'hésitez pas à me demander quelque chose si vous avez besoins


La jeune femme prit la serviette et regarda le tavernier.

j'vous r'mercie ben et j'peux pas trop lui en vouloir, si cet homme est la personne que j'pense, j'pourrai dire que mon frère ma réservée la plus bizarre des acceuils. Je vais aller n'ttoyer tout ça mais j'crois que j'suis encore capable de me laver seule mais si j'ai b'soin pour certains endroits, j'sais qui appeler.

Chopine lui souria timidement, rouge écarlate, de ce qu'elle avait osée dire et se rendit au fond de la taverne en criant

BBBONNNN BAIN DWIRALLLLLL!
---------------------------------------------------------------
Kiss

Kiss vit la scène et se cacha la figure de honte

Kuso! il a osé! Saint Aristote! s'écria t-elle

Elle ne put s'empêcher de pouffer de rire


Pour une fois, c'est pas moi qui à reçu ce ''charmant'' cadeau

Kiss resta amusée à regarder la scène du bain de Dwidwidouillet. Lui qui détestait l'eau, ça lui apprendra peut-être à ne pas vomir sur les gens. Elle regarda Doko avant que celui sorte à son tour et lui dit

Si vous avez besoin d'aide...je suis là! toujours là pour aider à noyer...euh...laver quelqu'un, tu le sais bien

Kiss resta bien callée sur sa chaise, choppe toujours en main, rigolant, regardant du coin de l'oeil la réaction de Lothilde et de Mae.
----------------------------------------------------------------
Doko

Tout en aidant Dwiral à se laver dans l'abreuvoir sous le regard complice de Kissme savourant la scène,Doko se rappela la dernière phrase que lui avait dit la dame avant de partir se laver
Citation :
Je vais aller n'ttoyer tout ça mais j'crois que j'suis encore capable de me laver seule mais si j'ai b'soin pour certains endroits, j'sais qui appeler.

Hum soit il avait mal entendue ou soit c'était une vrai invitation déguisé.
Ça promettais pour la suite pardi!
Reprenant ces esprits après ce cour moment d'absence doko se retourna vers Kissme et lui dit



Ma Kissme je sais que tu meurs d'envie d'aider se pauvre Dwiral à ce laver.
Mais ne t'inquiète pas!Petgaz et moi devrions être suffisant pour maintenir Dwiral! Et de plus tu pourrais bien tomber dans cette abreuvoir sait on jamais...les bords sont glissants.

---------------------------------------------------------------
Kiss

Kiss se leva et s'appuya contre le cadre de la porte

Tu sais mon petit Doko chéri...si tu veux, on change de place...va aider la dame à se nettoyer et je vais aider Dwiral à reprendre ses esprits...qu'en dis tu???? je suis certaine que tu préfèrerais être au fond de ta tav, aidant une pauvre dame sans défense que d'être dehors au froid à laver un vieux saoulons.

Kiss fit un clin d'eil à Doko, rigolant de voir les deux hommes donner un bain de fraicheur à Dwi.
---------------------------------------------------------------
Chopine

La jeune femme était encore au fond de la taverne. Elle était maintenant propre, sa chemise aussi, entrain de sècher sur une chaise près d'elle, mais Chopine s'acharnait sur les tâches de sa jupe, la frottant vigoureusement. Elle pensa, tout en frottant sa jupe.

J'spère qu'il aura r'prit ses esprits quand j'vais r'tourner à l'avant car pas envie qu'il me vomisse d'ssus une aut'e fois, mais son ami l'tavernier est assez joli. L'aut'e est assez poilu. La femme callée sur sa chaise semb'e trouver ça très drôle elle, j'sais pas pourquoi, j'aim'rais bien la voir à ma place.

---------------------------------------------------------------
Dwiral

Il regardait Doko et petgaz s'approcher de lui..

heee les amis!! vous etes venus trinquer avec nous! ça c'est foutrement bon. moi je dis que l'amitié.... c'est comme une bonne grosse boulasse.. plus on en a, mieux on se sent! hein vous trouvez pas?!
parce que oui, sans boulasse, la vie selon le grand aristotre bah ça serait comme.. heu.. une pomme sans sucre, sacrement degueulasse. hein?!
et puis, c'est comme les oiseaux qui volent au dessus de nous. quand ils nous balancent leur fiante dessus, bah, si on a de la boulasse, on s'en cogne, sinon, on passe une mauvaise journée..


le petit discours de Dwi n'avait pas vraiment l'air d'impressioner ses deux comperes. il les regardait s'approcher et l'aggriper comme un voluer de binouse...

c'est une Nouvelle danse de la taverne du peuple??!!
DOKOOO... enleves tes pattes de mon divin fessier, je sais pas ou tes mains ont pus trainer juste avant, espece de dresseur de donzelles!!

il les regardait de plus en plus avec un air inquiet... surtout quand il vit l'abreuvoir...

NONN NONN NONN... PAS L'ABREUVOIR.. !!!! VOUS SAVEZ QUE J'AIME PAS L'EAU. Dokooo ta religion t'interdit de me jetter la dedans.. n'oublies pas. pas de substance aqueuse!!
arggg NONNNN

il se debattait comme un chien qui avait un ver dans le derriere et des puces a ne savoir qu'en faire. lorsque ses deux amis le balancerent dans l'eau froide et crasseuse de l'abreuvoir, une sensation assez lointaine lui revint en tete... le bain..
un souvenir atroce, comme si il devait arreter la binouse au petit matin.


GLOUUOUOUUOU NONN SORTEZ MOI DE LA... ALLEZZZGLOUUOUOUOGUOGU
a en voir le sourire de petgaz et de Doko, les deux hommes s'amusaient bien de la situation..
---------------------------------------------------------------
Petgaz

Petgaz regardait Doko avec un grand sourire :

J'suis bon à m'laver les mains après moi ! J'ai l'impression d'racler du beurre avec mes doigts quand j'passe mes mains dans sa tignasse !

Toujours sa main maintenant le visage de Dwiral sous l'eau, le poilu prit la pose et entama un long monologue prenant le tavernier comme auditoire. Ils en oublièrent même Dwiral qui ne pouvait respirer :

Parce que vois-tu Doko, j'ai jamais su blairer le gras des poils des autres... Encore le mien à l'époque où je n'entretenais pas ma toison ça allait mais alors les autres ! J'crois que ça vient d'un traumatisme de l'enfance. Quand j'avais 7 ans j'ai eu le droit à un câlin de mon grand père torse nu, et ben ma tronche a collé contre ses poils et j'ai fais une crise d'urticaire pendant une semaine ! Alors depuis j'fais gaffe, c'est con mais ça marque des événements comme ça...
Comme quoi le poil ça s'entretient sinon ça devient une arme redoutable, on a toujours eu l'poil rèche dans la famille, mais mon grand père niveau dangerosité, il était pire que trois trébuchets !


Le Poilu marqua une pose :

Sinon t'as vu la p'tite nouvelle là ? Moi j'suis marié mais toi ? Elle te plaît pas dit ? J'serai toi j'irai lui toucher deux mots avant que Dwi lui regerbe dessus et finit par la faire fuir définitivement ! Passe le relai à Kiss, elle a les mains fermes et sait y faire ! J'l'ai déjà vu y faire avec le nain, pire qu'un tortionnaire Breton !
---------------------------------------------------------------
Doko

Après avoir aidé Dwiral à faire le grand plongeon, Doko observa songeur Kissme et lui dit

Hum je ne sais pas trop Kissme...
Vois tu j'aide toujours les amis dans le besoin car notre bon dwiral avait rudement besoins d'un bain pour enlever toutes cette crasse formé sur son épiderme.
Et en plus je vais devoir vidé l'eau de l'abreuvoir après toute cette histoire car pas sûr que les chevaux veulent boire à nouveau dedans.
Non suis vraiment charitable aujourd'hui et de plus Septhal appréciera que j'aide mon prochain même si je dois manipuler cette maudite E*U

Mais d'un autre coté mon sens de l'hospitalité me force à proposer le logis ce soir pour dame Chopine




Face à ce dur dilemme Doko pesât le pour et le contre de la situation mais il fut tirer de sa réflexion par Petgaz

Petgaz mon ami le récit de ta jeunesse pleine de virilité était fort passionnant.
Moi simple imberbe que je suis n'avait pas réalisé tout la complexité que pouvait occasionné le non entretien d'une toison.
Ça me rappelle lorsque que j'étais tout petit garçon en Normandie, d'avoir était terrifié par une vielle grand mère tellement poilu et qui dégager une telle odeur que je me demandais si c'était pas un ours que j'avais en face de moi...
Enfin juste pour dire que tu as sans doute raison,le poil peut être une terrible arme parfois!


Doko regarda de nouveau Dwiral qui se débâtait encore pour sorti de son bain.
Doko releva la tête quand il entendis la dernière réplique de Petgaz et s'exclama


Par la barbe de Septhal!
C'est un complot ou quoi!Déjà Kissme qui me fait une remarque dans ce genre et maintenant toi, je savais pas que ma taverne était une agence matrimonial...
Mais je ne peut pas te cacher que je trouve cette dame tout à fait charmante et qu'elle un regard qui ne me laisse pas de marbre!
Bah je lui proposerai le gîte et le couvert histoire qu'elle se repose après son long voyage...



Doko fixa de nouveau son attention sur Dwiral et voyant que sa tête était de nouveau à la surface il n hésita pas une seconde et poussa de nouveau la tête de Dwiral sous l'eau

Te fâche pas trop vieux frère tu me remerciera un jour..

Doko parti alors de l'abreuvoir et fit un signe à Kissme de prendre le relais
De nouveau à l'intérieur Doko cria à Natacha


Natacha prépare un repas et une chambre pour notre invitée!
Faut pas qu'elle puisse dire que la taverne du peuple n'accueille pas les jeunes femmes en détresse


Doko tourna rapidement sa tête vers la salle d'eau mais se dit qu'il fallait mieux attendre que la dame et finit sa toilette avant de la déranger pour lui demander si elle acceptée l'hospitalité de la taverne du peuple.
Drôle de soirée quand même se dit il à la fin

--------------------------------------------------------------
Kiss

Kiss frotta ses mains ensemble, sourire et regard diaboliques se dessinnant sur sa figure. Elle s'avança vers Dwiral d'un pas lent mais décidé. Arrivée aux cotés de Petgaz, Kiss le regarda et regarda ensuite dans l'abreuvoir.

Oh mais c'est qu'il tente de sortir le petit coquin

Kiss mit sa main sur le visage de Dwiral et l'affonça au fond de l'abreuvoir poussa un rire sadique

Pas le droit de sortir tant et aussi longtemps que tu seras pas propre propre propre
---------------------------------------------------------------
l'enfant au portrait de L.

Tout était comme à son habitude à la taverne du peuple, pensa un jeune garçon d'à peine quelques années.
Natacha avait beaucoup de clients à servir, les filles de joies se disputaient les faveurs des hommes présents, les brigands célébraient leur journée de labeur avec une bonne chopine, une femme nommée chopine essayait de nettoyer sa robe, et bien sur: Dwiral avait vomi.
Le plus inhabituel fut le bain forcé dans l'abreuvoir. De mémoire de jeune garçon, il ne se rappelait pas avoir jamais vu son oncle Dwi au contact de l'eau.

Le gamin était là. Sa présence pu paraitre surprenante aux yeux des étrangers ou des profanes, mais les habitués de la taverne du peuple connaissaient le gamin au portrait.
Il était là, derrière le bar, assis tranquilou sur une barrique de fends-la-tête, en dévorant une part de tarte aux pommes, et en regardant d'un oeil amusé l'animation nocturne de la taverne. Son chien jaune l'avait momentanément laissé seul et était allé se rassasier en mangeant le liquide jaune qui venait de sortir du fin fonds des tripes de Dwiral.


Féroce ici! ordonna le gamin.
---------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kissme

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: [RP] taverne du peuple   Mer 16 Avr - 1:32

Maeliane

Maeliane assise pres de sa tantine Kiss regardait elle aussi la scene comme au spectacle du village.

Elle bu un coup et regarda sa tante,


Mon dieu rien ne va en s'arrangeant ici, dieu merci que je n'ai pas couru dans les bras de cet ivrogne de Dwi
Mais quel accueil pour cette pauvre jeune femme je ferai mieu de lui ramener des vetements propre et sec de mon echoppe.


Quelques minutes plus tard elle revint les bras chargé d'une belle houpelande tissé la veille.
Elle s'approcha de la piece ou Chopine c'était refugiée et dit a travers la porte.


Damoiselle prenez ces vetements je vous en fait cadeau, c'est ma bonne action de la journée et puis l'odeur du vomis me rend malade.

Doko mon mignon peux tu resservir a boire a ma tante ainsi qu'à moi nos erres sont vides, pour ces messieurs ça ira, je pense qu'ils sont deja bien pleins comme des barriques.


Elle se reinstalla a la tablée et se remit a lire un rapport de l'université.

kiss que fait la crevette au portrait a cette heure si à la taverne ?
---------------------------------------------------------------
Kiss

Kiss étira la tête lorsque Mae lui demanda ce que faisait l'enfant au portrait à cette heure dans la taverne.

ALVIN que fais tu ici à cette heure ti-bonhomme? tu serais supposé être au lit à rêver de chevalier et de soldats! pas être assit là à manger de la tarte voyons! Tonton Loic ne te surveille pas ou quoi?

Kiss lâcha Dwi et rentra dans la tav pour aller au bar, face à Alvin, tentant ses bras vers le petit homme.

Allez vient dans mes bras, on va au moins t'installer dans un coin, tranquille pour que tu puisses te reposer et quand je partirai tu viendras faire dodo chez moi...qu'en dis tu? demain tu pourras jouer aux chevaliers avec Leif...tu en as envie?
---------------------------------------------------------------
Chopine

La jeune réussissa à tout enlever les tâches sur sa jupe mais ses vêtements étaient encore trempés. Au même moment, une dame lui parla au travers la porte, elle lui avait apporter une superbe houppelande et elle en lui faisait cadeau. Chopine était très surprise ce geste geste si généreux, surtout venant d'une inconnue

j'vous r'mercie ben m'dame, c'est très généreux de vot' part.

La jeune femme enfila la robe et en profita pour se recoiffer avant de revenir toute propre, joliement vêtue. Elle alla s'assoir au comptoir et demanda

Dwiral est encore au bain?? pauv' lui, vous allez faire mourir avec un froid p'reil.

Chopine fixait Doko mais à chaque moment où son regard croisait celui de l'homme, elle baissait les yeux, rougissait et mordillait sa lèvre par nervosité. Elle regarda ensuite le très jeune garçon, assit derrière le bar et demanda.

Y'es pas un peu jeune pour trainer dans une taverne?
---------------------------------------------------------------
Doko

Doko qui préparait la commande pour la nièce de Loic et pour Kissme fut surpris par l'arrivée de dame Chopine
Il releva la tête et sourit à la dame



Hé ma dame c'est vous.
Permettez moi de vous dire que vous êtes de toute beauté!Cette houppelande fait ressortir votre charme d'une façon encore plus intense que auparavant, vous avez dû en faire tomber bien des hommes.
Heu sinon votre frérot doit encore être dans l'abreuvoir,pour finir sa petite toilette.
Ne vous inquiétez pas pour lui, Dwiral est un gars costaud ce n'est pas un petit bain qui va avoir raison de lui



Et là par hasard Doko fixa la dame droit dans les yeux, elle rougit aussitôt
Doko sourit et regarda rapidement Alvin quand il entendue la dernière question de Chopine


Ne vous inquiétez pas pour Alvin il est certes un peu jeune pour traîné en taverne mais il est en sécurité ici.
D'ailleurs je sens que Kissme va bientôt le récupérer

En fait si vous n'avez pas d'endroit pour dormi ce soir à Pontarlier,sachez que l'hospitalité de ma taverne vous est offerte
Les draps sont propre et vous aurez un repas chaud.
Enfin c'est vous qui voyez ma dame...

---------------------------------------------------------------
l'enfant au portrait de L.

Citation :
Allez vient dans mes bras, on va au moins t'installer dans un coin, tranquille pour que tu puisses te reposer et quand je partirai tu viendras faire dodo chez moi...qu'en dis tu? demain tu pourras jouer aux chevaliers avec Leif...tu en as envie?
Nan, ze veux refter ifi, dit il en mangeant sa part de tarte.
C'est drôle ifi et tonton Doko il f'occupe de moi.
---------------------------------------------------------------
Kiss

Kiss tendait encore les bras devant Alvin bougeant ses doigts pour l'inviter à aller dans ses bras

Nan, ze veux refter ifi,
C'est drôle ifi et tonton Doko il f'occupe de moi.

Tu vas rester ici le temps que j'y suis, et tonton Doko sera occuppé à...autre chose et ne pourra pas te surveiller...ok tu veux pas te reposer mais viens ici, petite canaille

Sur ces mots Kiss aggrippa Alvin et le prit dans ses bras. Elle commença à lui chatouiller le ventre et les côtes.

Ah ah tu voulais pas, voilà ce qui arrive répliqua la femme, continuant de le chatouiller
---------------------------------------------------------------
Petgaz

Bon bah j'crois que c'est fini pour lui maintenant...

Vu que Kiss était parti de s'occuper du charmant bambin, Petgaz sortit la tête de Dwiral hors de l'eau, et assit son ami à côté de l'abreuvoir. C'est là que commençait la partie la plus amusante. Le beurré devait revenir à lui...Le poilu partit dans une grande série de claque :

DWIRAL ! REVIENS PARMI NOUS ! T'AS D'LA CHARMANTE COMPAGNIE QUI T'ATTEND !
---------------------------------------------------------------
Dwiral

les joues Rouges et douloureuses, il ouvrit quelques peu les yeux. il regardait Petgaz qui lui balançait baffe sur baffe, d'un air crétin.

heeee heeeee tu sais que je t'aime mon Petgaz!!
fit Dwiral juste avant que le Poilu lui redemonte la tête d'une claque.
il faisait froid dans cette abreuvoir, et l'eau, etait bien crasseuse... aussi crasseuse qu'apres un Bain d'un certain Nain d'ailleurs.

il tentait de se mettre debout, mais avec la tete completement a l'ouest a cause des coups de son ami, il ne savait pas trop comment en sortir.
un rapide regard vers l'interieur, et il vit sa Soeur, enfin, celle qui se disait etre sa soeur...


heeeheeee tu sais quoi Petgazounet.. bah la donzelle la bas... c'est ma soeur!
Fit le Pontissalien d'une voix alcoolique.. mais sans pour autant avoir les effets de l'alcool..
---------------------------------------------------------------
Sirkis

Un cheval entra au petit trot dans les ruelles de Pontarlier... Tout semblait calme, paisible...

L'arrivant alla mettre son destrier aux écuries avant de prendre route vers un lieu qu'il n'avait pas vu depuis bien fort longtemps: La Taverne du Peuple.

Le Chevalier relut encore une fois les multiples missives envoyées par son ami Dwiral en l'invitant à ce lieu qui ne pouvait être inconnu à quelqu'un se disant pontissalien...

Les souvenirs submergaient l'homme approchant de la quarantaine tandis que le bruit de ses pas résonnaient très légèrement dans les ruelles.

Son visage était, comme à l'habitude, masqué par un foulard, son seul oeil visible était marqué par les cernes. Le baron avait une cape virevoltant derrière lui, et par dessus son épaule, le pommeau de sa légendaire épée dépassait légèrement.

Ce fut comme un coup de canon, alors qu'il pénétrait dans la rue où se trouvait la taverne du peuple, un brouhaha s'éleva, une bouffée de chaleur l'envahit alors que la taverne était encore à une vingtaine de mètres...

Nostalgie quand tu nous tiens...
Parmis les multiples paroles, Sirkis put décerner les mots "Kuso" ainsi que de nombreuses voix qui lui étaient familières...

Tout d'un coup Dwiral sorti de la taverne, porté par deux hommes d'une forte stature, aucun doute: c'était Doko ( Sirkis se souvint des matchs de soules) et Petgaz ( aaah la guerre entre les poilus et les imberbes...)

"Le Sanguinaire" pris son bain pendant un petit moment, les protagonistes ne semblaient pas avoir remarqué sur le coup le nouvel arrivant dans la rue qui s'avança lentement...

Le Chevalier pu distinguer les dernières paroles de son ami:


heeeheeee tu sais quoi Petgazounet.. bah la donzelle la bas... c'est ma soeur!

Eh ben voilà qui va faire la une des Potins Pontissaliens déclara Sirkis en se rapprochant de Dwiral, un sourire aux lèvres
---------------------------------------------------------------
Dwiral
Citation :
Eh ben voilà qui va faire la une des Potins Pontissaliens
Une seule voix avait cette sonorité. les vrais pontissaoulards pouvaient la reconnaitre entre milles. et puis, surtout, une seule personne pouvait ainsi parler des potins aussi resepctueusement.
Dwi ne pouvait imaginer que cette personne soit la. il devait etre surement en mission pour l'empire.
il tourna la tete, et regarda l'homme.
Si c'etait lui, l'empire lui avait fait bien gonfler les muscles!

un bandeau.. un bandeau retint alors son attention. Aucun doute, c'etait bien lui.


SIRKISSSS Nom d'Aristote tout nue dans la foret!!! ça me fait horriblement plaisir que tu sois la!! viens donc te vider des chopines avec nous!!! ils sont presque tous la!

jettant un regard vers l'interieur, il cria a Doko

DOKOOO PREPARES DES CHOPINES... SIRKIS VIENT D'ARRIVER!!!
----------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kissme

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: [RP] taverne du peuple   Mer 16 Avr - 1:34

Kiss

Kiss s'amusait à chatouiller le petit et riait plus que lui juste de le voir se tordre et d'hurler de rire. Elle le déposa au sol quand ce dernier lui criait d'arrêter entre deux rires. Elle le regarda se sauver derrière le comptoir en rigolant. Elle s'avança près de doko et lui mumura à l'oreille

tu as une touche mon doko chéri...allez fonce

Puis elle continua son chemin et alla s'assoir près de Mae. Kiss prit sa choppe et se recalla sur sa chaise. Elle posa ses pieds sur la table lorsqu'elle entendit Dwiral crier

DOKOOO PREPARES DES CHOPINES... SIRKIS VIENT D'ARRIVER!!!

Sirkis?? pensa Kiss, tant de souvenirs montaient tout a coup dans son esprits.
---------------------------------------------------------------
Maeliane

Maeliane commençant a piquer du nez suite à une journée plus que mouvementé fut reveillée par sursaut par le hurlement de Dwiral
Citation :
DOKOOO PREPARES DES CHOPINES... SIRKIS VIENT D'ARRIVER!!!
Hinn... quoi !!! Qu'est ce qui ya !!! qu'est ce qu'il se passe !!!

Retombée sur sa chaise la jeune femme regarda en directions de l'entrée, apparement la soirée ne faisait que commencer du monde allait encore arrivé.

[color brown]Hummmm je sens que je ne suis pas couchée et qu'il y a encore des tournées a boire! Je reste de toute façon mon lit est froid et vide en ce moment autant se polchtroner.[/color]

Elle rangea ses papiers dans sa sacoche.

A boire mon mignon il fait soif chez toi ! Et pendant qu'on y est c'est ma tournée générale !!!!!
---------------------------------------------------------------
Doko

Doko regarda d'un air amusé la demoiselle et lui répondit

Mangez avec vous?
Hum pourquoi pas, ça sera avec plaisir ma dame.
Depuis que je suis dans la compagnie franche de Lothilde ça fait bien longtemps que je n'ai pus manger en tête à tête ,surtout en si belle compagnie


Doko fixa encore la dame mais fut interrompue par l'annonce de l'arrivée d'un un vieil ami.
Il se retourna et reconnue Sirkis, il cria à Natacha qui traîné encore dans le coin


Natacha sort les tonneaux de fend la tête et aussi ceux de spécial Viou si ils en restent.
On a la visite d'un personnage important et ramnée aussi à manger pour moi et la dame


Doko regarda de nouveau la dame

Alors vous êtes prête?
Après ce repas peut être voudriez vous voir votre frère,maintenant qu'il a les idées clair la conversation devrait être plus aisés

---------------------------------------------------------------
Chopine

A boire mon mignon il fait soif chez toi ! Et pendant qu'on y est c'est ma tournée générale !!!!!

Chopine se tourna vers la dame

M'rci ben m'dame, c'est gentil de vot' part, Santé!

Mangez avec vous?
Hum pourquoi pas, ça sera avec plaisir ma dame.
Depuis que je suis dans la compagnie franche de Lothilde ça fait bien longtemps que je n'ai pus manger en tête à tête ,surtout en si belle compagnie


La jeune femme retourna son regard sur Doko et fut enchantée d'entendre le bel homme accepter son invitation.

et moi très chanceuse que vous acc'ptez

Chopine fixait encore Doko quand celui ci demanda à Nathasa de servir à boire au nouveau venu et à manger pour elle et lui. Ses joues semblaient reprendre une couleur un peu plus normal.

Alors vous êtes prête?
Après ce repas peut être voudriez vous voir votre frère,maintenant qu'il a les idées clair la conversation devrait être plus aisés


Oui, 'ssi prête qu'une femme peut l'être! mais j'aim'rais une chose avant. Tu, vous p'vez me tutoyer s'il te plait? pas trop h'bituée à ça et, au fait, j'm'appelle Chopine. Oui oui, j'sais c'est un prénom d'alcoolo mais j'viens pas d'la famille des Sainte Binouse pour rien faut croire, si c'est ben ma famille ben sur. Et pour Dwi, j'crois qui s'ra occ'ppé avec son ami qu'y arrive et j'suis quand mêm' en charmante compagnie, j'y'en voudrai pas, j'suis arrivée comm' un ch'veux sur la soup', je m'attendais mêm' pas à le voir si vite! mais j'crois que je parle trop, j'vais m'la fermer un peu
---------------------------------------------------------------
Sirkis

SIRKISSSS Nom d'Aristote tout nue dans la foret!!! ça me fait horriblement plaisir que tu sois la!! viens donc te vider des chopines avec nous!!! ils sont presque tous la!

Sirkis , heureux de retrouver son ami, l'étreignit quelques instants en ayant oublié qu'il venait de prendre un bain, il sentit ses vêtements s'humidifier et relâcha l'étreinte

DOKOOO PREPARES DES CHOPINES... SIRKIS VIENT D'ARRIVER!!!

Aaaah, une Fend-la-Tête... Combien de temps que le Chevalier n'en avait plus bu?

Oublie pas ma "paille" Doko, tu sais bien que j'en ai besoin pour boire en public... ajouta l'homme d'un ton amusé

Sirkis pénétra dans la taverne en compagnie du Sanguinaire , il salua chaleureusement tous le monde en reconnaissant la plupart des personnes. L'homme prit place aux côtés de Dwiral en attendant la fameuse paille qu'il pourrait faire passer sous son foulard pour déguster enfin sa Fend-la-Tête...
---------------------------------------------------------------
Petgaz

Petgaz vit entrer Sirkis dans la taverne. Ciel, il avait bien grandit le petit bonhomme, et bien vieillit aussi ! L'homme se retourna et vient s'asseoir à côté de lui. Il partit alors dans un grnad éclat de rire et lui tapa rudement l'épaule !

Sirkis, vieille pomme !
Comment ça va ? Ca m'fait plaisir d'te voir ! Alors comme ça j'vois qu'on s'est encanaillé avec la haute ? On a pris de l'importance ! J'espère que tu les bouges un peu tous ces nobliaux !
En tout cas ça fait plaisir de voir que tu refuses pas de venir dans le bouiboui à Doko, bouiboui ?! Que dis-je, dans le palace à Doko ! Là où on s'amuse et on rigole, loin de tous ces parisiens, et de chez pas trop où pour vous !

Allez, on va s'en descendre plusieurs entre vieux là, histoire de montrer aux jeunes qu'on tient encore la route !

---------------------------------------------------------------
Kiss

Kiss se releva de sa chaise, sentant peu à peu la fend la tête faire effet sur son cerveau et s'avança lentement vers Dwi. Elle arriva derrière lui, un peu chancelante et reniffla.

Bon ok, tu sens pas le noble mais bon! c'est mieux qu'avant...et s'il te plait mon Dwidwidouillet, je t'en supplie pour le bien de tous...arrête de vomir sur tout le monde nom d'un Saint Aristote...et n'essaie même pas de tenter de penser de de gerber sur moi, j'ai déjà reçu ma part!

Kiss passa son bras devant Dwi, restant derrière et vola la choppe de Sirkis avant même qu'il eut le temps d'en prendre une gorgée ou même y déposer sa ''paille'' et s'éloigna en rigolant

Rebienvue à Pontar Messire, Merci Pour la Choppe!
----------------------------------------------------------------
Doko

L'ambiance était un peu redescendue dans la taverne,l'alcool fessant effet sûrement.
Doko qui parlait toujours avec la belle dame entendue Sçrikis quémander se paille pour son fend la tête.
Doko se demandait si Sirkis buvait aussi l'Absynthe à la paille, si c'était le cas Doko commençait à avoir de sérieux doutes sur la santé mental de son ami à court terme et à long terme...
Plongé dans son intense réflexion Doko eu à peine le temps de sortir la paille de sous le comptoir que Kissme avait chaparder le fend la tête.
La théorie de Doko sur l'état de survie d'une fend la tête en milieu tavernesque était donc vrai!
Une fend le tête ne pouvait guère restait quelques secondes en liberté sans être consommé .
Toujours pensif devant cette cruelle vérité, doko en fut tiré par l'érrivé de Natacha avec deux assiettes de ragoût de bœuf.


Ah merci Natacha...
Voila le repas ma dame heu Chopine.
J'espère que tu appréciera le repas...
Sinon continue de parler j'aime bien ta voix, elle m'apaise et me fait oublier notre présent un peu trop guerrier en ce moment.
Alors comment trouve tu Pontarlier?

---------------------------------------------------------------
Chopine

La jeune femme s'installa devant Doko et huma la délicieuse odeur du plat.

Ça semb'e d'licieux! j'suis sur qu'j'vais aimer ça! j'vous r'mercie ben

Sinon continue de parler j'aime bien ta voix, elle m'apaise et me fait oublier notre présent un peu trop guerrier en ce moment.
Alors comment trouve tu Pontarlier?


Tu vous v'lez que j'continu à parler, nom d'une binouse pas fraiche! vous êtes maso au quoi? vous êtes la pr'mière personne à me dire que ma voix apaise, d'hab'tude, on me dit l'contraire, d'la fermer. Et Ouais! Pontarlier est g'nial. Les gens sont sympas et mignons en plus

Chopine baissa doucement la tête, souriant. Ses joues recommencèrent doucement à rosir

J'vais pet'être m'installer ici, j'aime ben la place et j'pourrais c'nnaitre mieux mon frère et aussi ses amis enfin un plus qu'les autres. Mais P'ligny est agéab' aussi, donc j'v'rrai s'lon la tournure des év'nements
---------------------------------------------------------------
Kiss

Kiss vint pour retourner s'assoir lorsqu'un pigeon arriva, missive à la patte. Piquée par la curiosité, elle se précipita et prit le bout de parchemin

Héhéhéhé, ça c'est bon pour les potins...

Mais elle vit que cette missive lui été adressée

Rrrrrooo même pas drôle c'est pour moi, moi qui croyait trouver un des plus grands secrets de Dwi ou Doko...

Kiss déroula et se mit à lire la missive tout en tournant en rond dans la taverne.

KUSO! je dois partir...

Elle alla vers sa nièce et aggrippa sa cape posée sur le dossier de la chaise

Désolé mais je dois vraiment partir, Akina est malade, je vais rentrer voir ce que ma petite diablesse a....d'après la missive rien de très grave mais je préfère être à ces cotés.

Elle fit la bise a Mae, pour ensuite aller faire une bise discrète à Doko pour point déranger la conversation que ce dernier avait avec la dame, ensuite le tour à Lothilde qui dansait maintenant seule. Kiss alla ensuite caliner et faire la bise à Dwi en saluant de la tête petgaz et Sirkis.

Allez prennez soin de vous et sachez que...l'acool est un ennemi...et quiconque recule devant l'ennemi est un lâche!

Sur ce, Kiss posa sa cape sur ses épaules,capuche sur sa tête cachant en partie son visage et quitta la taverne.
---------------------------------------------------------------
Loicisdumb

Il avait quitté la boutique de Princessdeneuch avec la promesse qu'il aurait sa commande. Mais il savait la guerre proche. Le comte Loïc le viking avait l'expérience des anciens et pouvait deviner ce que l'avenir réservait aux soldats Pontissaliens.
"C'est la vie" se dit-il en traversant la place du marché.

En peu de temps, le comte se retrouva dans la sombre rue Sandyparis. Il aimait se retrouver là, là où nul noble ne devrait jamais se trouver, là où les bandits pouvaient encore revendre les fruits de leur journée de travail sans craindre de croiser les forces de l'ordre, là où les filles de joies vendaient leurs charmes aux quidams venus à la recherche d'affection.

Enfin, il arriva à sa presque seconde demeure: la taverne du peuple.

L'animation était visiblement au rendez vous ce soir. Alors qu'une personne, visage caché, quittait précipitamment les lieux, Dwiral, lui, semblait avoir prit son premier bain de l'année.

Loïc le trouva là, assis prêt de l'abreuvoir à chevaux, trempé de la tête aux pieds, plus saoul qu'un régiment de soldats pontissaliens en permission.


Et bien, après ce bain, j'espère que ton odeur ne fera plus fuir les rats de cette taverne mon vieux.
---------------------------------------------------------------
Dwiral

derriere lui, quelqu'un l'interpella. Dwi, encore bien trempé par son bain, se retourna et vit... personne. enfin, du moins, pas dans son champs de vision. il baissa quelque peu les yeux et vu un petit homme. enfin, pas n'importe quel homme, mais Loicisdumb/

LOICCCCCC nom d'un pretre tout nue au bordel! viens dans mes bras satané nain! ça fait bien trop longtemps que je ne t'ai pas vu.

il tourna la tete et regarda l'(interieur de la taverne

HEYYY LOICCCC EST LA!!! LE COMTE NAIN EST DES NOTRES!!!!
---------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kissme

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: [RP] taverne du peuple   Mer 16 Avr - 1:36

Petgaz

LOOOOOOOOOOOOOIC !

Petgaz avait déjà croisé son ami depuis son retour à Pontarlier, mais le revoir là avec tous les autres ajouta à sa joie.

Viens t'rincer le gosier avec nous, histoire de se nain biber d'alcool ! Montre moi que t'as pas perdu la main, montre moi que la furie naine de la lutte pontissalienne sait tenir sa réputation !
---------------------------------------------------------------
Doko

Doko finissait ce succulent repas en compagnie de Chopine
Il sourit à ces paroles et lui dit


Voir une si belle femme s'installer à Pontarlier ne peut que ravir mon cœur...
Peut être on sera voisins qui sait et ma taverne te sera toujours ouverte[/i]

Tout en conversant avec hopine ,Doko entendit la bonne nouvelle que venait de crier Dwiral
Doko se retourna aussitôt et cria à son ami


Loic content de te revoir vieux!
Fait comme chez toi mais c'est déjà chez toi suis je bête


Dit il d'un ton taquin.
Il se retourna et glissât alors au crue de l'oriel de Chopine


Ma dame j'aurais une faveur à vous demandez.
Je vais partir demain pour un certain temps et j'aurai voulu un baisé de votre part pour me porter chance.
C'est juste une demande...

Doko se redressa et regarda Chopine en attente de sa réponse
---------------------------------------------------------------
Chopine

Voir une si belle femme s'installer à Pontarlier ne peut que ravir mon cœur...
Peut être on sera voisins qui sait et ma taverne te sera toujours ouverte


La jeune femme souria à l'homme devant elle et baissa les yeux. Elle mordilla doucement sa lèvre et lui dit

Oui qui sait s'ce que l'av'nir nous r'serve et pour vot' taverne j'en prend bonn' note.

Chopine regarda autour d'elle les personnes dans la taverne et dit à voix basse

Un homme au foulard, un poilu, une ivrogne dansante, un puant des pieds, un mignon tavernier...et manque just' un...

Un même moment Chopine entendit son frère se remettre à crier annonçant la venu d'une nouvelle personne. Elle pencha la tête sur le coté et regarda en direction de la porte d'entrée. C'est à ce moment qu'elle vit un petit homme arrivé. Chopine ne put s'empêcher de parler plus fort et dire

UN NAIN! saint' binouse po fraiche! ben non, j'me suis trompée, y manque personne, l'groupe est complet!

puis elle sentie tous les regards se tourner vers elle, ce qui la fit devenir encore plus rouge qu'une tomate mûre en plein été et ferma les yeux en se disant oh crotin de ch'val dans l'ch'min, pourquoi j'ai dis ça fort moi?

Par chance Doko lui mumura un truc à l'oreille qui lui fit changer les idées.


Ma dame j'aurais une faveur à vous demandez.
Je vais partir demain pour un certain temps et j'aurai voulu un baisé de votre part pour me porter chance.
C'est juste une demande...

La jeune femme se leva et alla près du jeune homme. Elle posa délicatement ses mains sur sa machoire et posa un baiser des plus tendre sur la joue de Doko. Elle lui dit en un doux mumure

J'spère jut' que j'te v'rrai avant et après ton départ et que tout va ben s'passer.

Chopine figea son regard dans celui de l'homme, le coeur battant la chamaille.
---------------------------------------------------------------
Loicisdumb

A grands cris, Dwiral avait annoncé l'arrivée du viking.

Le comte sourit. Il n'avait pas si souvent l'occasion de retrouver ses amis en taverne. L'espace d'un instant, Loïc eu l'idée de tendre sa main à Dwiral pour l'aider à se relever, mais l'idée de se retrouver au fonds de l'abreuvoir à chevaux à la suite d'une mauvaise blague le fit changer d'avis.

Loïc laissa son ami assis sur le sol et entra en taverne. L'espace d'un instant, il s'arrêta pour voir toutes les personnes présentes. Petgaz était là, lui, le Normand, le poilu, le boiteux, l'ancien parmi les anciens. Doko était là lui aussi, son vieux frère d'arme, son plus vieil ami en ce monde, recevant un baisé d'une jolie jeune femme. Le bougre n'avait pas perdu la main. Le mioche au portrait était là lui aussi, vacant à ses occupations de gamin qu'il était.


HEY!! PETGAZ!! L'inquisition n'a toujours pas rasé ta tonsure païenne de Phookaïste on dirait... Je pensais qu'avec le temps, tu aurait laissé tombé ton manteau de fourrure pour un bon vieux mantel en cuir...

DOKO!! Vieille branche!! Encore en train de draguer! Je vois que tu as toujours aussi bon goût mon ami.

Puis regardant cette jeune femme dont il ignorait tout, il dit:
Ma chère, je ne crois pas vous connaitre. Je vous souhaite la bienvenue à Pontarlier. Ne vous fiez pas aux apparences de ce lieu si sale et si mal fréquenté; la taverne du peuple est un havre de paix et d'amitié dans se monde de sauvages. Il est vrai qu'on se passerai volontiers de cette vieille odeur de pieds de ce cher Dwiral qui hante ces lieux mais enfin, nulle taverne n'est parfaite n'est ce pas?
---------------------------------------------------------------
Chopine

Ma chère, je ne crois pas vous connaitre. Je vous souhaite la bienvenue à Pontarlier. Ne vous fiez pas aux apparences de ce lieu si sale et si mal fréquenté; la taverne du peuple est un havre de paix et d'amitié dans se monde de sauvages. Il est vrai qu'on se passerai volontiers de cette vieille odeur de pieds de ce cher Dwiral qui hante ces lieux mais enfin, nulle taverne n'est parfaite n'est ce pas?

La jeune femme fit une petite révérence au petit homme. Il était Difficile de dire si elle le faisait par politesse ou se mettre à la hauteur du m'ssire mais Chopine l'éxécuta avec brio, pour une fois, car d'habitude, elle se serait prit les pieds ou autres maladresses de ce genre.

J't'enchantée d'vous connaît'e m'sire et m'rci pour l'acceuil. J'me nomm' Chopine et app'remment j'suis la soeur de celui dont l'odeur hant' ses lieux et j'vous dirais que...

Regarde timidement doko avec un beau sourire radieux

qu'cette taverne est tout à fait parfaite comm' elle est. J'vous laisse papotter tranquille, j'vais aller voir c'que mon frère fait encor' dehors...

Chopine quitta le regard de ce charmant Doko pour aller rejoindre Dwiral, toujours à l'extérieur.

Alors frèrot, j'vais pouvoir l'avoir mon b'sou que j'attend d'puis 15 printemps? sans m'fair' vomir d'ssus c'te fois ci s'ou plait
---------------------------------------------------------------
Loicisdumb

soeur?

Loïc mit un moment à réaliser ce que la jeune femme avait dit.
La soeur de Dwiral? Depuis quand Dwiral avait il une soeur? Comment Dwiral, cet individu qui ne met d'eau ni dans sa choppe, ni dans son bain pouvait il avoir comme soeur une jeune femme aussi propre sur elle?
D'où sortait elle, comment avait elle retrouvé un frère qui manque de se noyer dans un abreuvoir à chevaux?

Le monde changeait décidément très vite pensa le comte viking.

---------------------------------------------------------------
Maeliane

Alors que le Loicisdumb reflechissait aux dire de mamzelle Chopine, une choppe de biere vint heurter le crane du comte.

Alors comme ça on salue tout le monde meme une etrangere et on salue pas sa nièce!
Pour la peine je te laisse cette montagne de paperasse pour l'université sa te fera les pieds ! Non mais ho !


La jeune femme retourna s'assoir à sa table finir son verre pour rejoindre sa demeure après.
---------------------------------------------------------------
Rooster

Rooster entra dans la taverne:

"Bonjour à tous et toutes!!!""

Il fit un bref aperçu des personnes présentes et vit...mais oui il ne rêvait pas...oui...maeliane était là...en chair et en os!!!!!

"bonjour ma belle et douce princesse"

Rooster l'embrassa et l'étreignit très fort et longuement...

"Mais où étais tu donc?? Je suis à bout, ton absence me ronge chaque jour, seul mon amour pour toi m'a tenu en vie!!!"

"Tournée générale!!!"

---------------------------------------------------------------
Maeliane

Citation :
"Bonjour à tous et toutes!!!""
Maeliane stoppa net son regard sur la porte d'entrée
Citation :
"bonjour ma belle et douce princesse"
Elle sourit jusqu'aux oreilles, et l'embrassa amoureusement
Citation :
"Mais où étais tu donc?? Je suis à bout, ton absence me ronge chaque jour, seul mon amour pour toi m'a tenu en vie!!!"
Et bien entre notre demeure et l'université tu sais ou je suis par contre moi quand je te cherche, je fais le tour du village pendant une journée et meme avec l'aide de tantine impossible de te trouver cheri. J'ai meme cru a un moment tu étais parti en voyage je ne sais ou! Mais te voila me voila rassurée

Elle s'asseya sur les genou de son fillancé et l'embrassa a nouveau tendrement, il lui avait tant manqué.
---------------------------------------------------------------
Rooster

rooster serrra très fort sa princesse contre lui..il ne rêvait pas ..il pouvait enfin la chérir..

" chaque minute, chaque heure, chaque journée sans toi me parait une éternité...."

---------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kissme

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: [RP] taverne du peuple   Mer 16 Avr - 1:39

Dwiral

la fete battait son plein dans la taverne du peuple, et surtout, la binouse coulait a flots!
il essora rapidement ces frusques quelques peu mouillé. et suiva le Nain.


PETGAZZZZZOUUNNNETTTT!!! payes donc ta tournée de Binouse a ce bon peuple Pontissalien.

il passa a coté de Doko, et lui glissa quelques mots a l'oreille...

humm.. je crois qu'il valloir changer l'eau de l'abreuvoir. elle est bien sale. je ne sais comment font les canassons pour boire la dedans. je n'y mettrai meme pas un orteil.. ou un poil.

il s'approcha du Nain. comme a son habitude, le Nain avait deja une chopine dans la main. petit mais costaud le comte. il boit plus vite que son ombre disait t'on sur le marché de la ville.
Dwi, sa chopine aussi dans sa main, mit une belle claque dans le dos de Loic, qui le fit a moitié vassillé.


HA HA HA HA HA MON AMI!!!! beugla le sanguinaire dans les oreilles de Loic toute proches!
FAIT BIEN LONGTEMPS!!!!
---------------------------------------------------------------
Petgaz

Les paroles de Dwiral sonnèrent comme un ordre aux oreilles du Poilu.

TAVERNIER ! T'AS ENTENDU MON DWIRALOUNET ?! TOURNEEEEEEEEE !

Petgaz se retourna et interpella Dwiral :

Hé mon vieux !
Au lieu de maltraiter Loïc, tu serais pas m'dire où ce vieil Eldo se cache ?! Si j'reviens c'est pas pour qu'il se planque ! Ce bon vieux curé...

---------------------------------------------------------------
Dwiral

ecoutant les remarques de son viel ami...

j'ai ouïe dire il y a peu que notre bn curé défroqué etait parti en retraite spirituelle.
retraite ou la boulasse journalière l'emmenerait jusqu'a pouvoir parler avec le tres haut Aristote. enfin.. c'est ce qu'on m'a dit.


il fut une petite pause histoire de vider sa chopine et d'en reprendre une autre.

et je crois aussi qu'il n'est pas parti seul dans sa retraite. En bon pretre coquin, je l'ai vu, une fois au bordel salace, tatant le fessier de jolies donzelle.

fit le pontissalien , un sourire aux levres, en imaginant Eldo faire des galipettes avec la bonne du curé.
il regarda Doko bizarrement...


ETTTTT TOI LA BAS... QUE FAIS TU A MA P'TITE SOEURETTE???
---------------------------------------------------------------
Loicisdumb

Loïc entendit une voix. Sa nièce, la douce Maeliane, semblait vexée que son oncle ne l'ai pas vue, assise dans le noir. Décidément, il n'avait pas la côte auprès des femmes depuis quelques temps.

Maeliane, je suis désolé, je ne t'avais pas ...

mais une grande tape dans le dos l'interrompit et le fit échapper sa choppe au sol.

HA HA HA HA HA MON AMI!!!! FAIT BIEN LONGTEMPS!!!!

euh, et oui mon ami, mais t'es pas obligé de me crier dans les oreilles.

Loïc vit passer Natasha la serveuse qui lui donna une nouvelle chopine, avec un clin d'oeil en cadeau. Le comte bu une grande rasade de fends la tête.Qu'il est bon de retrouver des amis, pensa t'il.
---------------------------------------------------------------
Sirkis

((hrp: pardon de l'absence...Retraite de deux semaines...))

Petgaz avait pris la parole...


Sirkis, vieille pomme !
Comment ça va ? Ca m'fait plaisir d'te voir ! Alors comme ça j'vois qu'on s'est encanaillé avec la haute ? On a pris de l'importance ! J'espère que tu les bouges un peu tous ces nobliaux !
En tout cas ça fait plaisir de voir que tu refuses pas de venir dans le bouiboui à Doko, bouiboui ?! Que dis-je, dans le palace à Doko ! Là où on s'amuse et on rigole, loin de tous ces parisiens, et de chez pas trop où pour vous !

Allez, on va s'en descendre plusieurs entre vieux là, histoire de montrer aux jeunes qu'on tient encore la route !


Salut vieux Poilu commença le baron
Je vais bien et toi? Ca fait un sacré bail qu'on ne s'est vu, ça m'fait tout aussi plaisir de te revoir!
Les nobliaux? Les bouger?
Il pouffa de rire
J'avais oublié que t'avais de l'humour Il fit un clin d'oeil (avec , en vérité, son seul oeil découvert)
Oui, la taverne de Doko m'avait sacrément manqué...

Alors que le chevalier s'apprêtait à mettre sa paille dans sa chope, Kiss lui prit et le remercia pour le verre
Le chevalier haussa un sourcil en grommelant un "pas de quoi" tandis qu'il levait un doigt en direction du bar pour commander un second verre.


Quelques minutes plus tard, le Comte Loïc entra... Le Chevalier le salua d'un hochement de tête, un sourire se dessinant derrière son foulard.

Entendant "Kuso", le Chevalier vit Kiss devant une lettre...Elle s'en alla en le saluant d'un signe de tête et Sirkis lui dit simplement: "sayonara"

L'homme commença enfin à déguster sa Fend-la-Tête...

---------------------------------------------------------------
Petgaz

Sirkis était toujours aussi mysterieux, comme quoi on vieillit mais on ne change pas :

Oh tu sais moi ça, je suis rangé comme on dit. Une femme, deux enfants, plus proche de la fin que du début... Toute façon c'est pas un problème, la vie c'est comme dans les histoires des troubadours, c'est chiant au début et ça devient marrant qu'à la fin. Pour peu qu'on arrête la politique, on qu'on va jusqu'au bout dans le système, enfin... c'est mon humble avis...
Parce que mine de rien ça me manque un brin de mettre de l'animation par ci par là en montant des canulars, à monter les uns contre les autres... P'têt que mon fils prendra le rêlève...


Le Boiteux riait aux éclats, grisé par les retrouvailles et l'esprit embrumé par l'alcool. Il continuait inexorablement à descendre les choppes de Fend la tête, comme s'il devait faire ses réserves de ce precieux alcool jusqu'à la fin de sa vie.

J'avais oublié que t'avais de l'humour

Ecoute moi bien Sirkis, je sais pas pourquoi je vais te dire ça mais...
N'oublie jamais, jamais, jamais, jamais, jamais...
N'OUBLIE JAMAIS... QUE TU M'AIMEUH...

---------------------------------------------------------------
Chopine

La jeune femme était retournée auprès de Doko pour discuter de tout et de rien. Elle entendit une voix résonner dans toute la taverne.

ETTTTT TOI LA BAS... QUE FAIS TU A MA P'TITE SOEURETTE???

c'que ça fait b'zarre d'entend'e ça pensa t'elle.

La charmante femme alla près de son frèrot et lui dit.

Qu'est ce t'a à craind'e? tu fais pas confiance à tes amis l'frère? et j'te trouv' assez impoli! d'puis j'suis arrivée, tu m'as même pas offert une chopine, pour pas fair' de jeu d'mot

Chopine fit un sourire moqueur en lui ébourriffant les cheveux.

et en plus, tu m'présente même pas à tes amis. J'crois que tu d'vrais apprend'e à vivre, ça te ferait pas d'mal! à moins qu'tu préfèr' que j'r'tourne chez moi

---------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] taverne du peuple   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] taverne du peuple
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Feu Carlo Desinor disait les Haitiens Ce peuple à refaire
» La Taverne du Nain Joyeux
» La Taverne
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Par Mario Barthelot la victoire du peuple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le château de Mouthe :: Le Château :: les pièces à bordel du Comte :: Archives-
Sauter vers: